Le saviez-vous ?… La laine bouillie

Le saviez-vous ? 15 février 2011 | Commentaires fermés

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur… sans jamais oser le demander !!!

par Alexandra Bizouerne De Fil en Objet

Le thème du jour : LA LAINE BOUILLIE

un petit cocon douillet, avant de quitter l’hiver… Vitre…vitre… est-ce que ma laine bouillie est la plus chaude ?!

La laine bouillie est un textile issu d’une laine qui est préalablement filée, puis tissée ou tricotée.

Ensuite, ce tissu est envoyé au foulonnage. Le tissu est lavé au savon naturel et chauffé à des températures variables. A l’issue de cette étape de feutrage, la laine bouillie peut peser jusqu’à 2 fois plus lourd que le tissu initial.

Les avantages de la laine bouillie sont multiples :

  • La laine bouillie ne s’effiloche pas lorsqu’elle est coupée. Donc ourlets simplet et coutures à bord franc sont possibles.
  • Elle est légèrement extensible, ce qui la rend très agréable au porter.
  • Elle ne se froisse pas.

A priori que des points positifs !

Alors pourquoi est-ce que votre veste en laine bouillie n’est pas toujours aussi chaude que vous l’aviez imaginé ?

La qualité d’un lainage s’apprécie à sa composition, à sa densité, c’est-à-dire le poids au mètre carré… et aussi à la régularité du tissage !

Si à la vue et au toucher cette régularité n’est pas forcément visible, un test imparable est de mettre le tissu devant une vitre… et là vous avez la réponse à votre question de « chaud/pas chaud ».

Si vous voyez des effets « gruyère » dans la matière, vous comprendrez aisément que l’air passe. Si au contraire le tissu est serré et régulier, c’est tout bon ! Vous aurez bien chaud.

kit veste en laine bouillie : De fil en objet

Et si vous voulez découvrir une superbe vidéo sur la fabrication du drap de laine dans les Alpes, la société ARPIN vous dévoile en images toutes les étapes de transformation.

http://www.arpin.eu

Le plaisir de voir un savoir-faire traditionnel se perpétrer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags :

Les Commentaires sont fermés.